mardi 22 mai 2018

Le sanctuaire d'Ombos - Damien Leban


Je vois là un français parfois approximatif ...qui toutefois n'empêche pas le lecteur de se laisser happer par le personnage principal -fort sympathique, en tout cas au début du roman- ; par contre pour l'instant (j'en suis à 11%) l'énigme n'a rien de palpitant.

L'évocation très violente des toutes premières lignes a failli me faire refermer tout de suite le livre.
Les raisonnements et conclusions du Shérif sont souvent discutables.
La vulgarité de langage du Shérif vis-à-vis des adolescents est tout sauf convaincante.
L'enquête sur l'incendie est ennuyeuse.
Les réparties attribuées aux adolescents n'ont rien de réparties d'adolescents.
Le style est maladroit : on a souvent l'impression qu'on lit un roman pour adolescents/jeunes adultes.
Parfois le style est par contre plutôt vieillot .
Les questions que se posent les adolescents sur l'incendie donnent un style décidément artificiel au roman.
Et pour finir, l'atmosphère des États-Unis est totalement absente (désolée mais le terme Shérif ne suffit pas ! ).

Enfin bref, rien à faire, je n'accroche pas et je suis lasse de me répéter que si je fais l'effort de continuer ça  va peut-être finir par me plaire. Donc j'arrête.