dimanche 18 juin 2017

Berceuse pour Bérurier - San-Antonio


Elle est grande et flexible, avec une taille de guêpe, des balochards surcomprimés, un valseur sculpté-main, des jambes de cover-girls américaines et un beau visage aux pommettes légèrement accentuées, style Mongole fière. Cheveux blonds, naturellement ; yeux verts, cils en forme de tremplin pour saut à ski et bouche façon vorace, dessinée et peinte par un artiste lubrique.
(...) et Ted Laclasse, fourbu mais triomphant, me demanda de raccompagner Wenda, because cette merveille créchait boulevard Richard-Wallace, c'est-à-dire sur mon chemin. Fâcheuse imprudence. 
Nous n'étions pas à l'Étoile que la fille des steppes avait eu droit à ma première leçon de langes orientales ; à la porte Maillot elle avait déjà dégrafé le sien et ce fut sous les frondaisons automnales du bois of Boulogne qu'elle m'accorda ma feuille de route et tous les visas nécessaires pour que je rencontre Fidel Castro.

(extrait gratuit sur Amazon)

Merci à l'excellentissime et très regretté Frédéric Dard pour son langage d'une inégalable truculence qui ne peut que faire rire et sourire le lecteur d'un bout à l'autre du roman !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire