jeudi 1 juin 2017

La glace noire - Michael Connelly

'La glace noire - Michael Connelly

La glace noire - Michael Connelly


Le début :

Un policier est mort dans une chambre d' hôtel et tout semble faire croire à un suicide. Mais Harry Bosch a des doutes et va enquêter, bien qu'officiellement il ne soit pas sur l'affaire. Ne serait-ce que parce qu'il est intrigué mais aussi touché par les confidences de l'ex-épouse de Cal;


Mon avis :


Bon, je n'en suis qu'à 5 % mais bon sang, c'est formidable :
On regarde les paysages tels que les voit Harry Bosh, on voit la scène comme si on était là parmi les policiers et les légistes et qu'on découvrait le corps en même temps que Harry Bosch et ses collègues.
Grâce au talent de Michael Connelly, on a dans les yeux ;non seulement la scène du crime mais aussi les alentours, l'ambiance du quartier, les immeubles environnants ; et l'on perçoit les tensions entre les différentes polices, entre les chefs de brigade et les policiers sur le terrain.
C'est mon premier Connelly et je suis emballée : l'écriture d'un pro, ça se reconnaît tout de suite. Un grand auteur américain et décidément en matière de polars, les Américains sont imbattables!

Très bien racontée la visite émouvante à la veuve de Cal Moore...
Tout sonne parfaitement vrai dans ce roman : au sein de la police, les policiers qui deviennent dépressifs, le cynisme des chefs de service qui marchent à la statistique et au pourcentage d'affaires résolues. Dehors, la violence dans la rue et le sang qui coule.

Au fur et à mesure que son enquête progresse, Harry Bosch s'enfonce dans un dédale de ruelles douteuses, de bars obscurs et d'indices troublants. Sa recherche de la vérité sur la mort de Cal n'en devient que plus palpitante, et Harry, tout en utilisant ses poings si besoin est, s'applique malgré tout à garder son sang-froid pour venir à bout des réticences des témoins plus ou moins bavards mais aussi du silence de certains haut-gradés de la police.
L'ambiance générale du roman est vraiment fantastique, on ne s'ennuie pas un instant : bref, on ne peut qu'éprouver de la sympathie pour Harry Bosch et souhaiter découvrir ses prochaines enquêtes !

La glace noire est un roman sombre qui montre deux adultes tenter d'échapper, par des chemins radicalement différents, aux souvenirs de leur enfance pauvre et triste. Formidable, j'ai adoré et j'espère pouvoir bientôt acheter "Les égouts de Los Angeles"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire