dimanche 28 mai 2017

Reset - Brice Bigaré

'Reset - Brice Bigaré

Reset - Brice Bigaré


Le début :



Un inconnu arrive dans un champ aux abords d'un petit village d'Afrique du Sud, apportant avec lui un mal étrange et terrifiant.


Mon avis :


Je peux déjà dire que j'ai adoré le tout début : les premières pages sont magnifiquement écrites et contiennent  une sorte de poésie biblique. Les personnages humbles et émouvants et la simplicité de leur environnement communiquent une foude de sentiments à la fois exaltants et effrayants et le lecteur ne peut qu'être touché par la fatalité des événements dans lesquels ils sont entraînés..

L'histoire se poursuit avec l'apparition de William Cooper , fonctionnaire américain au service de la Santé et de la sécurité du pays : là encore, même si le cadre est totalement différent, l'action est racontée avec le même brio : tout est parfaitement orchestré et on ne s'ennuie pas une seconde.

Les changements de scène et de décor s'enchaînent, alimentant l'intérêt que suscitent l'histoire  et le vécu de chaque personnage : l'équipe de Cooper mais également ceux qui apparaissent progressivement contribuent à augmenter le suspense au fur et à mesure que la trame se fait plus complexe (et toujours plus captivante).

Le roman Reset est décidément une grande et superbe découverte.

Les personnages nous sont présentés tour à tour dans leur cadre familial et/ou professionnel avant d'être catapultés dans une lutte sans merci contre les profondeurs inquiétantes de ce mal qui menace de ronger la planète et contre les ambitions personnelles diaboliques de certains individus.
Le suspense tient aussi dans le fait que l'on s'interroge sur le sort des personnages que l'auteur a su nous rendre sympathiques et sur la nature de leur disparition : les retrouvera-t-on avant la fin de l'histoire ?
L'auteur sait également alterner les chapitres de grande tension et ceux où les personnages retrouvent leur insouciance "d'avant", ne serait-ce que pour quelques heures, restituant au lecteur un peu d'espoir quant à une issue possible pour ses personnages préférés.

Certains faits et événements dans lesquels au départ il peut sembler difficile de se projeter ou auxquels il semble difficile de croire réussissent pourtant à se fondre parfaitement dans l'histoire, s'intégrant tout naturellement au suspense et à l'action : les questions que l'on se pose et leurs réponses ne font que rendre plus passionnante cette fuite haletante des protagonistes dans leur recherche du passé, du présent et d'un avenir.

Lorsqu'on a aimé un roman, ses personnages (ou du moins certains de ses personnages) nous restent en mémoire.
Je n'ai pas encore terminé la lecture de celui-ci et pourtant cela fait déjà un moment que je ne me pose plus la question : je sais de qui je me souviendrai. Mais les souvenirs sont personnels, alors je vous laisse découvrir le roman, recevoir de plein fouet cette histoire, et vous laisser impressionner par celui ou celle dont la personnalité s'imposera à vous !


N.B. : en admettant l'idée -contestable- qu'il faille absolument mettre un bémol dans une chronique , le mien serait minuscule et concernerait : 1) la phrase qui caractérise les symptômes (je dis bien la phrase et non la phase : ceux qui ont lu Reset me comprendront) et dont la portée et le caractère extra-ordinaire tiennent vraiment de la fiction et sollicitent beaucoup l'imagination du lecteur , enfin, euh... la mienne :-)) . 2) Des fautes mais il paraît qu'une nouvelle version, relue et corrigée, a été publiée récemment : je suppose donc celle que j'ai lu l'ancienne.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire