mercredi 28 octobre 2015

Le cri du homard - Laurence Chaudouët

Laurence Chaudouët-Le cri du homard

J'ai trouvé la toute première scène confuse, je ne m'y retrouvais pas dans tous ces personnages qui se prélassent au soleil autour de leur ami peintre.

Du texte plutôt poétique se dégage une sorte de torpeur, et la sensation d'immobilisme est originale et déroutante. On s'endort un peu, sans doute à force d'imaginer les personnages qui s'étirent ou se déplacent paresseusement.

La scène suivante est un peu bizarre car l'immobilisme s'est déplacé dans la cuisine : les personnages n'en finissent pas de se préparer pour aller déjeuner dans cet endroit qui semble être une maison de convalescence.

Des idées mais je n'ai malgré tout pas réussi à accrocher.(en tout cas lors de cette première lecture ; mais je suis plus que disposée à faire une 2ème tentative)